Tim Burton

Le maître de l’humour noir, du gothique, de la fantaisie  poétique, c’est lui ! J’ai vous beaucoup de ses films et je vous en dit du bien pour la plupart, même s’il me reste à voir certaines de ses oeuvres absolument !

Batman, sorti en 1989, est une merveille visuelle que je vous conseille à tout prix. Jack Nicholson est super en Joker et Burton s’en donne à coeur joie pour l’humour macabre et la cruauté dérisoire !

Batman, le Défi (Batman Returns), sorti en 1992 est en tout point égal au premier, tout en étant différent, plein de surprises et avec une musique supérieure qui contribue à l’installation de l’univers burtonien. Personnellement, j’adore le Pingouin ! 

Ed Wood, sorti en 1993, ne mise pas sur un style visuel particulier, sinon qu’il est en noir et blanc. Le film raconte l’histoire du réalisateur Ed Wood, sacré le plus mauvais d’entre eux, qui fit plusieur films de monstres dans les années 50 dont les incroyables « Glen or Glenda », « The Bride of the Monster » et « Plan 9 From Outer Space ».

Mars Attack, sorti en 1994, certainement l’un des meilleurs film de Tim Burton. Une parodie qui se place bien au-delà des limites propres au genre avec un casting bondé de célébrités (Jack Nicholson, Glen Close, Tom Jones, Dany DeVito…etc) ayant pour certaines déjà fait connaissance avec le réalisateur (DeVito ou monsieur Pingouin, Nicholson ou le Joker…). Le film est excellent, il dénonce les travers de la société américaine avec légèreté, se moque gentiment du cinéma, des idéaux et des « mythes » américains (petits hommes verts) et jouit d’une ambiance incroyable. A voir ! (Il est sorti presque en même temps que Independance Day, film traitantd’une invasion extra-terrestre)

Sleepy Hollow, sorti en 2000, est aussi une jolie réussite visuelle ancrée dans une ambiance profondément gothique servant une vieille légende américaine : celle du cavalier sans tête. Ici encore, le casting est impressionnant (Johnny Depp, Christina Ricci, Christopher Walken, Miranda Richardson, Christopher Lee…) et la mise en scène est par moment vraiment terrifiante. Le style Burton reste très présent, ce qui confère au film un certain humour macabre que nous connaissons bien.

Charlie et la Chocolaterie, sorti en 2006, est une superbe adaptation de l’oeuvre de Roald Dahl, magnifique, drôle, léger, insituable, éblouissant, Burton nous livre ici un vrai conte moderne dont les défaut sont difficile à trouver. A voir !

Sweeney Todd, sorti en 2008, signe le retour du gothique légèrement gore depuis Sleepy Hollow. Malheureusement, nous arrivons-là au seul Burton que je n’ai pas aimé pour l’instant. Pour ma part, je trouve que l’histoire manque d’intérêt, personellement, je ‘ai pas accroché, et les chanson ne sont pas toujours nécessaire sachant qu’elles ne sont pas exceptionnelles. En revanche, l’ambiance est au top, égales si ce n’est encore plus imprégnante que celle de Sleepy Hollow. Londres victorienne, J. Depp terrifiant, Helena Bonham Carter angoissée et angoissante, une touche d’univers à la Dickens (le petit garçon), du romantisme classique mais traité de façon froide, déroutante, et cet incroyable humour noir omniprésent. Le style visuel est tout simplement génialissime et contribue fortement à l’ambiance. Dans l’ensemble, un Tim Burton assez sombre (plus encore que les Batman et Sleepy Hollow) mais où les chansons ont parfois agaçantes (contrairement à « Charlie et la Chocolaterie ») et où l’histoire n’a pas réussit à bien capter mon attention. A voir quand même.

La liste des Tim Burton que je n’ai malheureusement pas vu :

Edouard aux Mains d’argent ; Beetlejuice ; L’Etrange Noël de Monsieur Jack ; La Planètes des Singes ; Big Fish et d’autres certainement…   

Publié dans : Cinema |le 15 décembre, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Siwénaca |
Folklore en Europe |
RURALIVRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | valentine63
| Le portrait de la femme en ...
| Lire, Voir, Ecouter...